Historica Canada lance deux nouvelles Minutes du patrimoine sur les pensionnats indiens et les traités

Juin 21, 2016

Faisant un ajout révolutionnaire à sa collection de Minutes du patrimoine, Historica Canada lance une paire de nouvelles Minutes qui explorent des moments cruciaux de l’histoire autochtone: la création des traités et les pensionnats indiens.

TORONTO – 21 juin 2016 Faisant un ajout révolutionnaire à sa collection de Minutes du patrimoine, Historica Canada lance une paire de nouvelles Minutes qui explorent des moments cruciaux de l’histoire autochtone: la création des traités et les pensionnats indiens. Ces Minutes soulignent des chapitres plus sombres de l’histoire canadienne et arrivent un an après la clôture de la Commission de vérité et réconciliation. 

« Si le Canada est pour s’engager dans le chemin de la réconciliation, il nous faudra faire face à certaines dures réalités à propos des pensionnats indiens et des traités » a dit Shane Belcourt, réalisateur des deux Minutes. « Il y avait tant de choses à dire à propos de ces questions, mais seulement une minute. J’espère que ces Minutes engendreront un dialogue plus approfondi. ».

« En tant que pays, nous avançons en apprenant des expériences du passé, les bonnes comme les mauvaises » a dit Anthony Wilson-Smith, président et chef de la direction de Historica Canada. « Dans ce cas, le chemin vers la réconciliation commence par l’éducation; la reconnaissance des torts du passé faits aux peuples autochtones et le travail pour redresser ces torts. »

« Chanie Wenjack » raconte l’histoire d’un garçon anishinaabe de 12 ans qui s’est enfui du pensionnat indien  Cecilia Jeffrey en 1966. Wenjack (connu sous le nom de Chanie dans sa famille, mais historiquement sous celui de Charlie) est décédé peu après le début de son voyage. Sa mort a donné naissance à la première enquête sur les conditions dans lesquelles vivaient les étudiants des pensionnats indiens. La sœur de Wenjack, Pearl Achneepineskum, elle-même une survivante des pensionnats indiens, partage l’histoire de sa propre voix.

« Naskumituwin (Traité) » raconte l’histoire de la signature du Traité 9 du point de vue de George Spence, un témoin historique. Spence, un Cri de 18 ans d’Albany, à la Baie-James, a été témoin de la signature du traité à Fort Albany le 3 août 1905. Dans la tradition de l’histoire orale, Spence a transmis l’histoire de la signature du traité à ses descendants. Son arrière-petite-fille, Rosary Spence, partage l’histoire telle qu’elle lui a été contée. 

Des photos des Minutes peuvent être téléchargées ici.

Les Minutes du patrimoine ont été produites par Historica Canada et la compagnie de production Wabunganung Film Company Ltd, basée à Toronto. Elles ont été écrites par l’auteur primé Joseph Boyden. Boyden et la réalisatrice Alanis Obomsawin fournissent la célèbre narration finale de Wenjack et Treaty, respectivement. Du matériel pédagogique additionnel pour les enseignants est disponible ici et ici

Ces Minutes du patrimoine ont été rendues possibles grâce au financement du ministère des Affaires autochtones de l’Ontario. Historica Canada remercie Porter Airlines pour le don généreux de bons de voyage pour ce projet.

Historica Canada est le plus grand organisme du pays dédié à l’augmentation de la connaissance de l’histoire et de la citoyenneté canadiennes.

-30-

Pour plus d’informations :

Andrea Hall

Coordinatrice des communications            

ahall@historicacanada.ca

416-506-1867 poste 261