MINUTES DU PATRIMOINE#UNMOMENTDENOTREHISTOIRE

logo-icon

Torchy Peden

MINUTES DU PATRIMOINE

#UNMOMENTDENOTREHISTOIRE

Pendant les beaux jours du marathon à bicyclette de six jours, Torchy Peden fut sans contredit un favori de la foule.

Dans le monde du sport professionnel des années 1930, seuls Babe Ruth et Lou Gehrig ont gagné plus d’argent que le rouquin le plus connu de la Colombie Britannique, le cycliste William « Torchy » Peden.

Après avoir représenté le Canada aux Olympiques de 1928, William Peden passa au statut de professionnel. En 1929, juste avant le crash boursier, il établit un record mondial de vitesse. Il le conserva pendant 12 ans. Ce record, ainsi que l’énergie légendaire de William Peden, en faisait le candidat idéal pour le marathon de cyclisme.

Il était le roi de la course de six jours, un sport populaire dans les années précédant la Seconde Guerre mondiale et qui est maintenant en grande partie oublié. Débutant généralement le dimanche soir et se terminant à minuit le samedi suivant, les courses opposaient des équipes de deux hommes filant à 80 km/h sur un circuit. William Peden participa à 148 de ces épreuves épuisantes, et en gagna 38. Il conserva son record jusqu’en 1965.

Après la Seconde Guerre mondiale, il devint entraîneur pour l’équipe olympique, faisant ainsi profiter la relève de son redoutable talent.

William « Torchy » Peden de Victoria. Il a laissé son Empreinte dans l’univers des vélodromes du Canada.