VIDÉOMINUTES//DU//PATRIMOINEVIDÉOVIDÉOVIDÉO

Loading the player ...

LECTURE EN COURS

Tommy Prince

DE LA COLLECTION Minutes du Patrimoine

// TÉLÉCHARGEZ //

// ACHETEZ LE DVD //

Partagez

Un moment de notre histoire...

RESOURCES PÉDAGOGIQUES

Thomas George Prince est né le 25 octobre 1915 à Petersfield, au Manitoba. Il est un des onze enfants de Harry et Elizabeth (née Desjarlais) Prince, de la bande indienne de Brokenhead. Il était un descendant de Peguis, le chef Saulteux. En 1920, la famille déménagea à Scanterbury, au Manitoba, sur la réserve Brokenhead.

Même si Tommy Prince répondait à tous les critères pour être recruté dans l’armée, il fut refusé plusieurs fois avant d’être finalement accepté le 3 juin 1940. Il y fit une belle carrière, au début comme sapeur, et ensuite en tant que membre des parachutistes canadiens. Il fit partie d’un groupe spécial formé pour s’entraîner au sein d’une équipe d’attaque spécialisée, la 1ère brigade de service spécial. Le groupe était connu de ses ennemis sous le surnom de « brigade du diable ».

En 1944, en Italie, le sergent Prince espionnait des Allemands. Il avait établi un poste d’observation dans une maison de ferme abandonnée, très près des lignes ennemies. Pendant des jours, il rapporta les activités qui se déroulaient dans le camp allemand. Peu après, des bombardements coupèrent les lignes de communication. Le sergent Prince, que ce léger contretemps n’allait pas arrêter, se déguisa en fermier occupé à bêcher ses terres. En faisant semblant d’attacher son lacet, il réussit à réparer les lignes sous les yeux des soldats allemands. Grâce à lui, les tanks allemands qui tiraient sur les Alliés furent détruits.

Le sergent Prince continua de se distinguer. À l’été de 1944, il traversa plusieurs kilomètres en terrain montagneux, loin derrière les lignes allemandes, se privant de nourriture et d’eau pendant des jours, pour localiser un camp ennemi. Il retourna à son unité, qui réussit à capturer plus de 1 000 soldats allemands.

Lorsque les hostilités prirent fin, le roi George VI remit à Tommy Prince la Médaille militaire et la Silver Star, une décoration américaine honorant sa bravoure devant l’ennemi. Il fut libéré de l’armée le 15 juin, avec tous les honneurs qui lui étaient dus.

Cependant, Tommy Prince revenait dans un pays qui lui refusait le droit de vote aux élections fédérales, ainsi que les prestations et avantages offerts aux autres anciens combattants canadiens. L’entreprise qu’il avait confiée à un de ses amis avait périclité en son absence. Plutôt que d’être chômeur, Tommy Prince se réengagea et se joignit à la Princess Patricia Canadian Light Infantry. Pendant ses deux périodes de service au cours de la guerre de Corée, il se vit remettre la Médaille canadienne de service volontaire pour la Corée et la médaille des Nations Unies. Il fut blessé au genou, et libéré de l’armée le 28 octobre 1953.

Tommy Prince est l’ancien combattant autochtone le plus décoré. C’était également un homme brave et remarquable. Le sergent Prince avait un grand sens du devoir et il était très fier de son peuple. Il disait : « Toute ma vie, j’ai voulu faire quelque chose pour redorer le blason de mon peuple. » Il s’engagea par la suite à améliorer les possibilités d’éducation et la situation économique des peuples autochtones.

Distribution - Minute du Patrimoine
Tommy Prince Thomas King
Beryl Prince Jennifer Podemski
Colonel Wayne Best

Ressources pédagogiques

MINUTES DU PATRIMOINE //