VIDÉOMINUTES//DU//PATRIMOINEVIDÉOVIDÉOVIDÉO

Loading the player ...

LECTURE EN COURS

Inukshuk

DE LA COLLECTION Minutes du Patrimoine

// TÉLÉCHARGEZ //

// ACHETEZ LE DVD //

Partagez

Un moment de notre histoire...

RESOURCES PÉDAGOGIQUES

Depuis des milliers d'années, les Inuit chassent et pêchent dans l'Arctique canadien. Autrefois, ils ne construisaient pas d'établissements permanents mais adaptaient leurs conditions de vie aux saisons du Nord et au comportement des animaux qu'ils chassaient pour s'en nourrir.

Au cours de la longue nuit de l'hiver polaire, un certain nombre de familles inuit se réunissaient dans des campements. Ils chassaient le phoque pour leur nourriture, leurs vêtements et l'huile de leurs lampes. Pendant cette période de l'année, ils vivaient dans des iglous, ces abris hémisphériques faits de blocs de neige ou de glace que bien des gens identifient encore à ces peuples, quoique aujourd'hui la plupart des Inuit vivent dans des maisons qui ressemblent à celles des Canadiens du Sud.

Lorsque finalement le soleil se levait à l'horizon, l'obscurité le cédant enfin à des jours entiers de lumière, on défaisait les campements pour constituer de petits groupes de chasseurs, souvent aussi peu nombreux qu'une seule famille. Certains traquaient le caribou, ce cervidé de nos régions nordiques qui remonte de sa migration à l'été et l'automne. D'autres se déplaçaient vers les rivières et la côte pour pêcher, cueillir des œufs, des petits fruits et des crustacés. D'autres chassaient la baleine et l'ours polaire. Pendant la saison de la chasse, la famille vivait sous la tente faite de peaux de phoques ou de peaux de caribous.

La culture inuit était axée sur d'étroites relations familiales. Chaque membre de la famille importait à la survie du groupe et tous, y compris les enfants et les personnes âgées, étaient appréciés pour leur apport. Les plus vieux enseignaient leurs valeurs sociales aux plus jeunes par l'exemple. En partageant librement leur nourriture et leurs possessions avec les autres, ils montraient quelle importance ils accordaient à la générosité et à la collaboration, qualités précieuses dans un climat aussi rigoureux que celui de l'arctique. Les légendes que les adultes respectés racontaient aux enfants servaient aussi de leçon sur la façon qu'ont les Inuit de partager et de travailler ensemble.

Au cours de leurs chasses d'été, les Inuit empilaient parfois des pierres en leur donnant la forme d'êtres humains aux bras étendus ; ils les appelaient inuksuks. Ces sculptures indiquaient la présence d'un bon endroit pour la pêche, d'un abri contre le vent et parfois le chasseur inuit se cachait derrière pour surprendre le caribou. Dans le paysage sauvage de l'arctique, ces symboles du mode de vie traditionnel des Inuit sont parfois les seuls vestiges du passage d'un être humain.

Ressources pédagogiques

MINUTES DU PATRIMOINE //